En un battement de cœur.

en-un-battement-de-coeur

La dernière fois que j’ai posé quelques mots ici, Nino allait bientôt avoir deux ans, et je m’appesantissais légèrement sur le temps qui s’enfuit… C’était en août 2018 et malgré l’impression de me connaitre de mieux en mieux, ma maternité était encore toute fraiche.

Nous sommes en janvier 2020, et j’ai à nouveau eu envie de noircir quelques lignes imaginaires de ce grand espace qu’est le net. A dire vrai, j’avais quasiment oublié l’existence de ce blog, de cet espace qui est mien et où je refuse de m’astreindre à un rythme de publication. Quasiment oublié, mais pas tout à fait… Et aujourd’hui, sans raison aucune, ce joli endroit s’est rappelé à mon bon souvenir.

Aujourd’hui, je suis maman de deux enfants. Deux merveilles, que j’aime d’un amour absolu chacun à sa manière.

Alors que Nino fêtait ses deux ans, son papa et moi nous sommes dit que nous adorerions agrandir notre famille. Nous avions envie de plus de rires, de bisous, d’amour, de plus de transmission encore. Nous souhaitions offrir à Nino le privilège de grandir avec un autre enfant, lui présenter le parfait complice pour une enfance insouciante. Et nous voulions que l’écart d’âge ne soit pas trop important.

J’ai mis quelques mois à peine à tomber enceinte, comme toujours pour moi les jours les plus courts et les plus longs, quand l’espoir d’être vite vite enceinte alterne avec l’envie que cet état de grâce, cette période de tous les possibles dure encore un mois, juste un mois … Bébé s’est nichée rapidement dans le creux de mon ventre, elle a fait sa place si rapidement que j’ai soupçonné être enceinte avant même d’avoir du retard dans mes règles. A trois semaines de grossesse, je ne fermais plus aucun pantalon et à un mois, on aurait dit un ventre de quatre mois!

Je disais déjà à qui voulait l’entendre que ce bébé était très content d’être là, qu’il ou elle avait hâte de rejoindre notre famille. C’est comme cela que je l’ai vécu, un petit bébé qui, même à quelques jours de création, voulait déjà être avec nous et partager notre quotidien familial. Tout ceci nous a poussé à annoncer la nouvelle très rapidement à la famille et à nos amis, et nous avons basculé dans le concret avec de l’élan !

Comme pour Nino, j’ai vécu une grossesse difficile, j’ai été épuisée, malade et faible quasiment tout le temps. Malgré tout ce que ça avait de désagréable, j’ai pourtant adoré être enceinte, cette fois encore. Évidemment, j’avais hâte de rencontrer mon petit bébé, mais j’étais à nouveau émerveillée de regarder mon corps s’agrandir et fabriquer un petit être… Je trouve toujours cela absolument magique ! Et expliquer à Nino qu’il allait être grand-frère, le préparer doucement à ce rôle prépondérant, l’entourer d’amour, d’attentions, le regarder grandir encore et encore … c’était une très jolie période, comme si le temps était suspendu. J’avais déjà ressenti ce genre de flottement pendant ma première grossesse, comme si le temps ralentissait énormément, puis accélérait d’un coup à la naissance de l’enfant !

Je dédierai un article complet à la naissance de notre petit soleil d’été, Zélie, notre si joli cadeau de 2019, car son arrivée a été pour moi un tsunami à plus d’un titre, et j’aimerais réellement garder une trace complète du récit de sa naissance. Pour moi, avant toute chose, et peut être pour elle, qui sait, un jour …

Aujourd’hui je peux dire que toutes les choses importantes, les étapes clef, le quotidien, l’exceptionnel, tout cela file à une vitesse vertigineuse. Les deux ans de Nino, ma grossesse, l’arrivée de Zélie, les trois ans de Nino, les six mois de Zélie … Tout passe en un battement de cœur…

En un battement de cœur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s